Photo Crédit

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, il y a de force chances que vous soyez comme moi un africain. Je suis particulièrement fier de vous car vous appartenez à la race pure et première, les autres races étant une déformation de la première.

L’Afrique est le berceau de l’humanité, c’est la source de l’histoire et des grandes percées scientifiques. Toute autre vérité est un mensonge construit au fil des siècles.

Un peuple sans culture est un peuple perdu et un peuple qui, au nom d’un courant de pensées, remet en cause sa culture et ses valeurs est livré à la colonisation et à sa destruction.

L’Afrique est le continent le plus riche au monde et les africains, les personnes les plus intelligentes à travers l’histoire, la vraie.

Une mangue est aussi vivante que l’arbre à laquelle elle est rattachée. La mangue perd sa vie dès lors qu’elle est arrachée à sa branche. Aussi, l’africain commence son déclin dès lors qu’il se montre hostile à l’Afrique, aux siens ou encore dès qu’il abandonne sa culture et ses valeurs pour embrasser l’inconnu. L’inconnu c’est précisément l’illusion dans laquelle nous plonge le modernisme avec la chute des valeurs nobles (respect, pudeur, amour, intégrité,…)

La liberté n’est pas l’absence de règles mais la vie dans le strict respect des lois établies. L’homme établit des règles et la nature des lois.

L’homosexualité, la pornographie et toutes les autres choses affreuses rendues légales ne devraient jamais être perçues comme un droit ou la conséquence d’une quelconque liberté. Toutes ces libertés dont le but est de réduire l’homme au même niveau de conscience qu’un animal sont contraires à la culture africaine.

Dans ce monde avare et prédateur, toutes les formes de pensées, toutes les cultures et toutes les libertés hostiles à l’épanouissement des valeurs africaines doivent être combattues sans réserve.

Les termes immigrants et expatriés, sectes et églises, noirs et blancs, produits de la manipulation des consciences et pourtant communément acceptées, de gré ou de force, exposent la volonté des uns de dominer sur les autres.

Pourtant, il ne peut y avoir une domination éternelle et l’histoire nous le rappelle toujours.

La première décolonisation doit être mentale. Celle-ci est perpétuée par les médias et les systèmes éducatifs.

La taille et la qualité de votre télé détermine votre degré d’ignorance ou d’inconscience.

J’ai pu remarquer que dans beaucoup de pays non africains, on considère souvent que l’Afrique est un pays. Ceci expose non seulement leur ignorance mais aussi leur mépris pour l’Afrique et leurs origines.

Le monde tel qu’on le connaît arrive à son apogée et le déclin de certaines civilisations et économies devient inévitable. Par conséquent, la haine pour l’Afrique et surtout les africains devient plus grande.

L’occident détruit le monde et il revient aux africains de le réparer ou de contribuer massivement à la réparation.

L’histoire et les religions sont réécrites pour diminuer l’Afrique. Or, toute histoire sans Afrique est un mensonge car c’est de l’Afrique précisément que tout prend sa source. En effet, une partie de l’histoire n’est rien d’autre qu’une des nombreuses versions de l’histoire.

L’Afrique sommeille encore et tout est fait pour qu’elle ne se réveille pas car ses oppresseurs sont conscients qu’une fois réveillée, elle ne pourra être arrêtée.

Aujourd’hui, il nous revient vous et nous de nous secouer mutuellement car le soleil se lève déjà pour l’Afrique et la nuit a déjà été trop longue.

Ne ratez pas votre inscription

Inscrivez-vous maintenant pour ne rien rater de nos astuces et aucune information sur nos promotions exceptionnelles :-)

Inscription avec succès :-)

Pin It on Pinterest